Qu'on les appelle «Jésuites», ou Maîtres du monde, ou Mafia khazar de Rothschild, ils sont tous du pareil au même. Et les régimes leur importent peu.

mercredi 31 mai 2017

Rôle des Sionistes dans les deux Guerres Mondiales

Vendredi 12 mai 2017


Témoignage d'un homme d'affaire Juif sur le rôle des Sionistes dans les deux Guerres Mondiales et le contrôle du Monde!

https://explicithistoire.files.wordpress.com/2015/02/benjamin-h-freedman.jpg?w=240

Un des grands témoignages historiques à connaître : celui d’un industriel juif américain qui tint un discours historique sur le rôle des sionistes dans les coulisses des deux grandes guerres mondiales.
Témoin privilégié, document choc.

"Ici, aux États-Unis, les sionistes et leurs coreligionnaires exercent un contrôle total sur notre gouvernement. Pour de multiples raisons, trop complexes et trop nombreuses pour les aborder maintenant, les sionistes et leurs coreligionnaires règnent sur les USA comme de vrais monarques."  

Benjamin H. Freedman

Benjamin H. Freedman fut une des personnalités les plus étonnantes et intrigantes du vingtième siècle.  Il rompit avec le sionisme international à la fin de la deuxième guerre mondiale, puis passant la restant de sa vie à exposer les faits de l’influence sioniste en Amérique ; dépensant pour cela plus de $ 2.5 millions de sa propre poche.

Né en 1890, M. Freedman était un homme d’affaires juif prospère de New York.
Au cours de sa brillante carrière, il fut notamment l’un des principaux actionnaires dirigeants des savonneries Woodbury [Woodbury Soap Company].

Il rompit avec la juiverie organisée après la victoire judéo-communiste de 1945, et consacra le restant de son existence (ainsi que la plus grande partie de sa fortune – considérable, estimée au minimum à 2,5 milliards de dollars) à dénoncer la tyrannie juive qui avait réussi à prendre le contrôle des États-Unis.

http://4.bp.blogspot.com/-eMTwmA732N0/UM-jgYMe2hI/AAAAAAAAAD8/OiZrTCoCeWw/s1600/3298645272_d49d8bc150.jpg

M. Freedman savait ce dont il parlait, car il avait été admis dans les organisations juives, aux niveaux les plus élevés, ce qui lui avait permis d’être informé des machinations juives visant à s’emparer du pouvoir sur notre nation. M. Freedman était un familier de Bernard Baruch, de Samuel Untermeyer, de Woodrow Wilson, de Franklin Roosevelt, de Joseph Kennedy et de John F. Kennedy, ainsi que de bien d’autres démiurges des temps modernes.

Il prononça le discours devant une assemblée patriotique, en 1961, au Willard Hotel de Washington, D.C., en l’honneur du quotidien patriotique dirigé à l’époque par Conde McGinley : Common Sense.
Même si, par certains côtés mineurs, ce discours date un peu, le message essentiel que nous adresse M. Freedman – la mise en garde qu’il lance à l’Occident – est plus urgent qu’il ne l’avait encore jamais été auparavant.

Discours donné en 1961 par Benjamin H. Freedman au nom d’un magazine de l’époque, Common Sens, à l’hôtel Willard de Washington DC,  ainsi que la transcription.
VIDEO: Freedman’s Historic 1961 Speech Warning Of World War III (Short Version)
VIDEO: Freedman’s Historic 1961 Speech Warning Of World War III (Long Version)

Son Discours retranscrit :  Alors permettez-moi de vous raconter ce qui c’était réellement passé tandis nous étions tous endormis.

La première guerre mondiale survint durant l’été 1914.   Il y a ici peu de gens de mon âge qui se souviennent de cela. Cette guerre fut menée d’un coté par la Grande Bretagne, la France et la Russie, et de l’autre coté par l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Turquie.

En l’espace de deux ans, l’Allemagne avait remporté la guerre. Non seulement l’avait remportée nominalement mais aussi réellement. Les sous-marins allemands, qui furent une totale surprise pour le monde, avaient balayé tous les convois de l’Océan Atlantique.

La Grande Bretagne se trouvait sans munitions pour ses soldats, avec une dernière semaine de ravitaillement ; et après cela juste la famine.   Au même moment l’armée française s’était mutinée.
Ils avaient perdus 600.000 soldats à la fleur de l’âge dans les batailles de défense de Verdun et de la Somme.

L’armée russe avait déserté; ils ne voulaient plus jouer à la guerre et avaient raccroché leur ‘jouet’ pour retourner à la maison ; d’ailleurs ils détestaient leur Tsar. 

Quant à l’armée italienne, elle s’était littéralement décomposée.  Durant exactement la même période, pas un seul coup de feu n’avait encore été tiré en territoire allemand, pas un seul soldat ennemi n’avait encore franchi la frontière allemande.

Pourtant, l’Allemagne proposait un accord de paix.  Elle offrait à l’Angleterre une paix négociée appelée par les juristes un ’’STATUS QUO ANTE BASIS ’’ signifiant, « cessons le combat et retournons aux conditions d’avant la guerre.»

Durant l’été 1916, l’Angleterre considérait sérieusement cette proposition. Les Anglais n’avaient d’ailleurs pas le choix. C’était soit accepter cette offre de paix noblement proposée par les Allemands, soit aller vers une défaite certaine.

Tandis que cela se discutait, les sionistes de l’Europe de l’Est rencontrèrent le British War Cabinet.
Je vais être bref, car ceci est une longue histoire ; mais je détiens tous les documents prouvant mes déclarations.

Ils dirent : « Écoutez-nous, vous pouvez encore remporter cette guerre…. Ne baissez pas les bras… Vous n’êtes pas obligés d’accepter la proposition de paix faite par l’Allemagne. Vous pouvez gagner cette guerre si l’Amérique venait à vos cotés en tant qu’allié. »   Les USA étaient alors hors du conflit.

Nous étions jeunes, nous étions innocents, nous étions puissants.  Ils dirent à l’Angleterre : « Nous vous garantissons d’embarquer les USA contre l’Allemagne dans cette guerre, si vous nous promettiez la Palestine après la victoire ».

En d’autres termes ils firent ce pacte : « Nous nous chargeons de ramener les USA en tant qu’allié ; le prix à payer sera la Palestine, après bien sûr, la défaite de l’Allemagne, Autriche-Hongrie, et Turquie. » 

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41Sxnjw88IL._AC_UL320_SR220,320_.jpg

L’Angleterre avait autant de légitimité de promettre la Palestine à quiconque, qu’aurait les USA de promettre le Japon à l’Irlande pour quelque raison que ce soit. 

Il est absolument absurde que la Grande Bretagne, qui d’ailleurs n’a jamais eu aucun lien en quoi que ce soit ou même un intérêt quelconque, pas plus que de droit par rapport à ce qui est connu en tant que « Palestine » ; aurait à l’offrir comme part du gâteau pour payer les sionistes en service de leurs actions à faire combattre les USA contre l’Allemagne.

En Octobre 1916 cette promesse fut faite malgré tout.  Peu de temps après cela, je ne sais pas combien de vous s’en souviennent, les USA qui étaient presque totalement ’’pro-Allemand’’, soudainement entraient en guerre aux cotés des britanniques.

Je répète que les USA étaient quasiment pro Allemand ; parce que les journaux étaient tous contrôlés par des juifs, les banquiers étaient juifs, toute l’industrie des mass-media et de l’information dans ce pays était sous contrôle juif.  

Et il s’avère que les juifs étaient pro- Allemand.  Parce que beaucoup d’entre eux étaient venus d’Allemagne, et ils ne rêvaient que d’une chose, voir les Allemands déposer le Tsar.   De tout temps, les juifs n’aimaient pas le Tsar de Russie et ne voulaient pas le voir remporter la guerre.

Ces banquiers juifs allemands, comme Kuhn & Loeb, et beaucoup d’autres banques américaines, simplement refusaient de financer la France ou l’Angleterre du moindre sou.   Par contre, ils versèrent des sommes colossales à l’Allemagne. Ils avaient choisi leur camp depuis le début de la guerre. Ils dirent : « Tant que l’Angleterre et la France sont liés avec la Russie, ils n’encaisseront pas le moindre Dollar ». 

Ils procurèrent à l’Allemagne des fonds monétaires pour défaire la Russie.   Donc, ces mêmes banquiers juifs réalisant la possibilité de décrocher la Palestine, se rendirent en Angleterre et firent ce pacte. A ce moment précis, tout changea, comme un feu rouge qui tournerait au vert.
Quand bien même les journaux avaient été tous pro Allemand ; disant à l’opinion publique les difficultés qu’avaient l’Allemagne à combattre économiquement la Grande Bretagne et en d’autres secteurs.

Soudainement les Allemands devinrent mauvais, tout d’un coup ils étaient horribles, maintenant c’étaient des ‘‘Huns’’ qui se mettaient soit disant à tirer sur les ambulances de la croix rouge et découpaient les mains de bébé.

Peu de temps après cela le président Wilson déclara la guerre à l’Allemagne.

http://antimatrix.org/Convert/Books/Benjamin.H.Freedman/img/Judea_declares_war_on_Germany_05.jpg

Les sionistes de Londres avaient alors envoyé un télégraphe aux USA à l’adresse du juge Brandeiss lui disant : « Occupez vous de Wilson, on a eu ce qu’on voulait de Londres. Débrouillez vous pour engager les USA dans le conflit ».

Voila comment les USA entrèrent dans la première guerre mondiale.  Nous n’y avions aucun intérêt, nous n’avions aucun droit d’être dans ce conflit que d’être par exemple ce soir sur la Lune ou tout autre lieu que dans cette salle. Il n’y avait aucune raison que ce soit, que la première guerre mondiale soit notre guerre. On nous piégea et nous y emmena à notre insu ; on nous parachuta dans ce conflit, ou si je puis être vulgaire, on nous ’’aspira’’ dedans.

Nous étions ‘‘le dindon de la farce’’, le pigeon d’une arnaque tendue par le sionisme international ; tout simplement pour qu’il puisse s’accaparer la Palestine.   Ceci est quelque chose dont le public américain n’a jamais entendu parler.  Ils ne furent jamais informés de la cause de notre participation à la première guerre mondiale.

Après avoir fait entrer l’Amérique dans le conflit, les sionistes s’en allèrent au British War Cabinet en Angleterre et tinrent à peu près ce langage: « Voila que nous avons effectué notre part du marché, nous voudrions avoir quelque garantie écrite prouvant que vous honoreriez à votre tour votre part du contrat et donc que vous nous céderiez la Palestine ; bien entendu après que vous aillez vaincu. »

A ce moment précis, personne ne pouvait dire si la guerre allait durer une année ou dix de plus.
Donc ils imaginèrent une sorte de facture, un genre de récépissé qui avait la forme d’une lettre écrite en des termes vicieux la rendant mystérieuse et incompréhensible pour tout le monde.
Cela a été appelé la ’’Déclaration Balfour’’.

Cette fameuse déclaration Balfour dont on a écrit tellement à propos, était simplement la promesse anglaise faite aux sionistes pour l’accord que ces derniers avaient passé pour embarquer les USA dans le conflit.   Cette grandiloquente déclaration Balfour dont vous entendez parler abondamment est aussi factice qu’un billet de banque du jeu de Monopoly. 

Pour essayer d’être plus explicite, c’est la base de toute la crise. Les USA se jetèrent tête baissée dans la première guerre mondiale et l’Allemagne fut écrasée ; bien sur, après cela vous savez ce qu’il advint.

A la fin de la guerre les Allemands s’en allèrent pour signer l’armistice à Paris, à la fameuse conférence de paix de 1919 à Versailles.

Il y avait là cent dix neuf juifs représentant le sionisme international et à leur tête Bernard Baruch.  J’y étais à cette fameuse conférence de paix à Versailles. Je dois donc de le savoir.  Que s’y était il donc passé ?  

Durant cette conférence où l’Allemagne fut découpée et l’Europe divisée pour les nations prétendant y avoir un droit sur le territoire.  Les sioniste aussi réclamèrent leur part du gâteau en prétendant : « Ne nous aviez-vous pas promis la Palestine ? »  C’est alors qu’ils produisirent leur preuve, révélant pour la première fois la déclaration Balfour devant des yeux allemands ébahis.

https://arielfi.files.wordpress.com/2016/11/balfour.jpg

C’est seulement à ce moment précis que les Allemands réalisèrent le genre de piège qu’il leur avait été tendu et la vraie cause de l’entrée des USA dans ce conflit.  Ils comprirent alors l’étendue du coup qu’il leur a été asséné et souffrirent des terribles conséquences et des réparations de guerre qu’on leur affligea. Tous leurs malheurs venaient du fait que les sionistes voulaient la Palestine et étaient prêts à tout pour l’avoir.  Ceci nous mène directement à faire un autre point.

Quand les Allemands constatèrent les faits ; bien sûr ils s’en indignèrent. Il faut signaler qu’avant cet événement, les juifs ne s’étaient jamais mieux sentis plus libre qu’en Allemagne.  Vous aviez Mr Rathenau qui était là-bas peut être cent fois plus important en industrie et finance que Bernard Baruch ici. Vous aviez Mr Balin qui possédait les deux plus grandes lignes maritimes, la North German Lloyds et la Hamburg-American.

Vous aviez Mr Bleichroder qui était le banquier de la dynastie impériale des Hohenzollern. Vous aviez les Warburg à Hambourg qui étaient des grandes banques du négoce, peut-être les plus importantes au monde. Sans aucun doute on peut affirmer que les juifs se portaient comme un charme en Allemagne.

Les Allemands ne pouvaient pas digérer ce qu’il leur avait été fait et prirent cet accord secret comme une parfaite trahison.   Cette trahison pourrait être comparée à une hypothétique situation ; à supposer que les USA seraient en guerre contre la Russie.   Et nous gagnerions. Mais nous proposerions à la Russie de tout laisser tomber et lui offririons une paix sur un plateau d’argent qu’elle ne pourrait refuser.   

Mais soudainement, la Chine populaire surgit dans la guerre aux cotés de la Russie. De cette intervention chinoise se dessina notre défaite. Une défaite cuisante, avec de lourdes réparations de guerre qu’aucune imagination humaine ne puisse accepter.

Imaginez qu’après cette défaite on sut que les Chinois de notre propre pays, nos propres concitoyens qui, de tout le temps nous crûment loyaux à notre cause, non seulement nous avaient vendus à la Russie, et par-dessus le marché étaient responsables de l’intervention chinoise contre nous.

Que ressentirions-nous aux USA à l’égard des sino-américains ?   Je ne pense pas qu’aucun d’entre eux n'aurait eu le courage de se montrer en public. Ils n’y auraient pas assez de réverbères pour les y accrocher. Imaginez notre réaction.

Voila ce que ressentirent les Allemands pour les juifs; eux qui ont été si généreux avec les juifs depuis 1905, date qui vit la première Révolution communiste en Russie tourner au désastre quand les juifs ont dû fuir de Russie pour trouver refuge en Allemagne où ils trouvèrent l’hospitalité et furent traités avec clémence.

Et voila qu’ils vendent l’Allemagne dans une combine pour aucune raison autre que l’accaparement de la Palestine en tant que soi disant ‘‘foyer juif’’.  On a Nahum Sokolow, ainsi que tous les grands noms et grandes figures dont vous entendez parler au sujet du sionisme aujourd’hui; ils ont, en 1919, 1920, 1921, 1922 et 1923 écrit en inondant la presse de déclarations disant que la réaction allemande contre les juifs était due au fait qu’ils réalisèrent que leur défaite cuisante fut causée par l’initiative sioniste de l’entrée américaine dans la guerre. Les juifs eux-même le reconnaissaient.

http://fredpohl.free.fr/imagesboitealerte/freedman/lhisto10.jpg

Et non pas qu’en 1919, les Allemands soudainement découvrirent qu’un verre de sang juif avait meilleur goût qu’un Coca Cola ou qu’une bière munichoise. En aucun cas il s’agissait d’un sentiment religieux. Tout était politique et économique. C’était tout, sauf religieux.

Personne ne se souciait en Allemagne si un juif rentrant chez lui irait réciter le « Shema Ysroel » ou bien le « Notre Père ». Personne ne s’en souciait en Allemagne pas plus qu’en Amérique. Le sentiment qui s’était développé après la guerre en Allemagne se résumait en une seule et simple chose, les Allemands rendaient les juifs totalement responsables pour leur défaite cuisante.

La première guerre mondiale avait été déclenchée contre l’Allemagne pour aucune raison que ce soit. Elle n’était coupable d’absolument aucune faute; sauf à être excellente.  Ils bâtirent une grande marine, ils établirent un commerce mondial.

Vous devez vous rappeler que l’Allemagne au temps de la Révolution française consistait en plus de trois cents petites villes-états, principautés, duchés, et ainsi de suite.  Trois cents petites entités politiques éparpillées. Et entre le temps de Napoléon et Bismarck, ils s’étaient consolidés en un seul État ; ceci en l’espace de cinquante ans.

Ils devinrent une des plus grande puissance mondiale; leur marine rivalisait avec la Grande Bretagne, ils commerçaient tout autour du monde; étant en mesure de surclasser quiconque et avec une plus grande qualité dans la production.   Que s’est t-il donc réellement passé ?

Il y eut une conspiration entre la Grande Bretagne, la France et la Russie, pour liquider l’Allemagne. Il n’y a pas un historien au monde qui puisse trouver une raison expliquant pourquoi ces trois pays décidèrent subitement de rayer l’Allemagne de la carte politique.

Donc, quand après l’armistice, l’Allemagne réalisa que les juifs étaient bel et bien responsables de sa défaite, évidement ils ne purent digérer ce coup de couteau dans le dos. Cela va de soi qu’ils eurent cette trahison accrochée en travers de la gorge ; comme tout sentiment résultant d’une trahison est difficilement explicable et tout aussi contrôlable. Toutefois, aucun juif n’avait été agressé et pas le moindre cheveu de juif n’avait été touché.

Dans le livre du Professeur Tansill de l’université de Georgetown qui avait libre accès à tous les documents secrets du département d’État américain;  et citant des documents du département d’état écrits par Hugo Schoenfelt, un juif envoyé par Cardell Hull en Allemagne en 1933, afin d’enquêter sur l’existence des soi disant camps de prisonniers politiques; qui en fin de compte les trouva en parfaite santé. Ils se portaient très bien et d’ailleurs étaient très bien traités.

Ces camps étaient remplis de communistes, dont la grande majorité s’avérait être juifs.  Tout simplement du fait qu’en cette période, pas seulement en Allemagne mais dans toute l’Europe, les communistes se trouvaient être composés à 98% de juifs.  Évidemment il y avait aussi quelques prêtres, ecclésiastiques, chefs syndicalistes, francs-maçons et d’autres affiliations internationales.

Un petit rappel historique serait de rigueur.  Entre 1918 et 1919, les communistes prirent contrôle de la Bavière durant un courte période quand même. Rosa Luxembourg avec Karl Liebknecht à la tête d’un groupe d’autres juifs, gouvernèrent trois jours.

En fait, à la fin de la guerre, le Kaiser s’était enfui en Hollande, tout simplement parce qu’il craignait que les communistes ne s’emparent de l’Allemagne comme ils l’avaient fait en Russie et qu’analogiquement lui serait réservé le même sort que celui fait au Tzar.

Il prit donc la fuite par mesure de sécurité. Après que la menace communiste eut été balayée du sol allemand, les juifs étaient encore très actifs, essayant de recouvrer leur statut. Les Allemands les combattirent en une lutte générale; sans pour autant que ce soit physique où eurent touché un seul de leur cheveu.  Ils les combattirent comme ici en Amérique, les lois prohibitionnistes avaient combattu les trafiquants d’alcool. Le combat était donc sans utilisation d’arme à feu, mais plutôt civil.

Il en était de même pour le combat entre les Allemands et les juifs. Rappelons quand même, qu’en ce temps là, il y avait autour de 90 millions d’Allemands pour seulement 460.000 juifs, qui  représentaient donc à peu près un demi pourcent de la population allemande. N’empêche qu’ils contrôlaient toute la presse et la presque totalité de l’économie.

Car étant venus en Allemagne après la guerre avec beaucoup d’argent, d’autant plus que la dévaluation drastique du Mark leur permit de tout acheter pour une bouchée de pain. Les juifs essayèrent de dissimuler ce fait. Ils ne souhaitaient évidemment pas que le monde sache qu’ils avaient trahis l’Allemagne et implicitement récoltèrent sa rancœur.

En toute logique de réflexivité, des mesures appropriées et conséquentes ont été prises par les Allemands contre ceux qui les avaient vendus. En d’autre terme, ils les discriminèrent, évitèrent, identiquement comme nous discriminerions, éviterions, les Chinois, les catholiques ou quiconque dans ce pays qui nous aurait vendus à l’ennemi et aurait ainsi causé notre défaite.

En juillet 1933, une conférence du sionisme international fut organisée à Amsterdam. Les juifs du monde entier y participèrent. Ils s’adressèrent à l’Allemagne en des termes impératifs; à savoir qu’ils -les sionistes- les sommaient de limoger Hitler et de faire réintégrer tous les juifs dans leur fonction, eussent-ils été communistes ou non.

En aucun cas les sionistes ne permettraient aux Allemands de les traiter de la sorte; et en toute chose qu’il fallait considérer cet avertissement comme un ultimatum. On imagine aisément ce que fut la réponse des Allemands. Mais c’est la réaction juive qui allait être des plus étonnantes.

En 1933, quand l’Allemagne refusa de se plier aux exigences sionistes à la conférence d’Amsterdam qui se clôturera sans avoir entamé la résilience allemande. Le président de cette conférence et chef de la délégation américaine était Samuel Untermeyer, qui la quitta aussitôt pour aller aux USA et directement du bateau monta aux studios de la CBS (Columbia Broadcasting System) et donna un discours transmis sur tout le territoire américain. 

Dans lequel il dit : « Le sionisme international maintenant appelle à la guerre sainte contre l’Allemagne. Nous sommes maintenant engagés dans une bataille sacrée contre les Allemands. Nous allons les forcer à se rendre. Nous allons exercer un boycott international contre eux qui les détruiront du fait qu’ils dépendent exclusivement de leurs exportations. »

Les juifs déclarent la guerre à l’Allemagne en 1933. Et c’est un fait que les deux tiers des besoins alimentaires allemands doivent être importés. Cela peut être obtenu qu’avec le produit de la vente de leurs exportations. Donc si l’Allemagne n’exporte pas, deux tiers de la population allemande mourrait de faim. Il n’y a simplement pas assez de nourriture pour plus du tiers de la population.

Donc, cette déclaration, que j’ai devant moi, publiée le 7 Aout 1933 dans le New York Times, faite par Mr Samuel Untermeyer qui n’avait pas froid aux yeux quand il dit : « Ce boycott économique est notre moyen d’auto défense ; le président Roosevelt l’a soutenu dans le programme de l’administration de reprise nationale. » 

Que certains d’entre vous s’en souviennent peut-être ; où quiconque ne respectait pas les lois du New Deal se verrait boycotté. Lois qui furent déclarées inconstitutionnelles par la cour suprême américaine en ce temps-là. Toutefois, les juifs de par le monde déclarèrent un boycott contre l’Allemagne qui fut tellement efficace qu’on ne pouvait plus trouver en magasin un produit portant ’’MADE IN GERMANY’’.

À ce sujet, un représentant de la Woolworth Company me rapporta qu’ils avaient dû jeter des millions de dollars en vaisselle dans la rivière ; parce que leur magasin aurait été boycottés si quiconque venait et avait trouvé des assiettes portant la mention ’’MADE IN GERMANY’’.  Ils auraient tout simplement subit des manifestations avec des slogans « Hitler assassin » et ainsi de suite ; identiquement à ces sit-in qui se sont déroulés dans le sud.

À un magasin appartenant à R.H Macy, sous contrôle d’une famille dénommée Strauss qui aussi s’avère être juive ; une dame trouva des bas de chez Chemnitz portant le ticket ’’MADE IN GERMANY’’ ; eh bien, c’étaient des bas de coton qui devaient avoir été stockés là depuis plus de vingt ans. Cela faisait un bout de temps que j’observais les jambes des dames, mais il y avait belle lurette que je n’en avais vu portant des bas de coton.

On vit donc les magasins Macy’s boycottés, et où des centaines de gens manifestaient avec des banderoles portant les termes « Hitlériens » ou «Assassin». Alors que jusqu’ici pas le moindre cheveu d’un quelconque juif n’avait été atteint dans toute l’Allemagne.

Ils n’encouraient aucune souffrance, aucune famine, aucune agression, il n’y avait absolument rien.
Naturellement les Allemands s’étonnèrent ; qui étaient donc ces gens qui non seulement les soumettaient à un boycott mais en plus jetaient tous leurs salariés au chômage ; bloquant leur économie et mettant à genoux leur commerce. Ils s’en offusquèrent, c’était un total désarroi.

Évidemment ils dessinèrent des swastikas (croix gammée) sur les murs des magasins juifs. Pourquoi diable un Allemand irait donner son argent à un commerçant faisant partie d’un blocus international poussant l’Allemagne à la famine; la forçant à se plier aux exigences du sionisme qui voulait lui dicter quel chancelier elle devrait choisir. C’était tout simplement ridicule.

Le boycott dura un certain temps ; mais ce ne fut qu’en 1938, quand un jeune juif polonais fit irruption dans l’ambassade allemande à Paris pour tirer sur un diplomate allemand, le tuant de sang froid. Cet assassinat envenima les choses. Les Allemands devinrent alors réellement durs avec les juifs et on vit donc en Allemagne des conflits entre juifs et Allemands où des magasins juifs furent attaqués.

À présent on doit faire le point ; personnellement je déteste utiliser le terme « antisémite » car ce terme est complètement dénué et dénudé de sens à mes yeux ; toutefois il représente quelque chose pour vous, donc je me dois de l’utiliser.

La seule raison expliquant le sentiment allemand à l’encontre des juifs est le fait qu’ils étaient responsables pour la première guerre mondiale, ainsi que pour le boycott international.  Automatiquement ils étaient responsables pour la deuxième guerre mondiale ; et parce que cela devenait apparent il fut nécessaire que les juifs et les Allemands s’engagèrent vers une issue menant directement à une sorte de confrontation qui inéluctablement verrait la désignation d’un seul vainqueur.

Entre temps,  je vivais en Allemagne et je savais que les Allemands avaient décidé que l’Europe resterait soit chrétienne, soit allait devenir communiste et pas une tierce option. Les Allemands décidèrent qu’ils feraient leur possible pour la garder chrétienne. Ils commencèrent donc un nouveau programme de réarmement. 

En Novembre 1933, les Américains reconnurent officiellement l’Union Soviétique qui commençait à devenir très puissante.  L’Allemagne logiquement effrayée se réarma, appréhendant une éventuelle confrontation avec l’URSS ; pensant qu’elle aussi aller tomber dans le communisme.

Identiquement à l’appréhension qu’aujourd’hui nous ressentons dans ce pays et qui nous fait maintenir un programme de défense de peur de devenir victime du communisme.  Notre gouvernement dépense autour de $84 milliards en matière de défense. Mais défense contre qui ? Contre quelques 4.000 juifs de Moscou qui contrôlent la Russie et donc, dans leur logique déviationniste ont un contrôle sur plusieurs autres pays du monde.

Si ce pays se dirige vers une troisième guerre mondiale, il faut savoir que personne n’en ressortira indemne ; et c’est une idée qui défie toute imagination. Je sais que la bombe nucléaire est mesurée en mégatonne.  Un mégatonne est l’unité qui définit un million de tonnes de TNT.  Nos bombes nucléaires actuelles ont des capacités de 10 mégatonnes ou 10 millions de tonnes de TNT; ceci quand elles ont été conçues initialement.

Maintenant,  les bombes nucléaires ont une capacité de 200 mégatonnes. Et Dieu seul sait quelles capacités possèdent les bombes soviétiques.  Dès lors,  à quoi sommes-nous confrontés?  Si nous déclenchions une guerre mondiale qui risquerait de se développer en une guerre nucléaire, l’humanité n’y survivrait pas. Une telle guerre aurait-elle la possibilité de voir le jour ?

Cela aura lieu, car le rideau se lèvera pour le troisième acte.  Le premier acte fut la première guerre mondiale ; le deuxième acte étant la deuxième guerre mondiale. Le ’’crescendo’’ va se jouer dans le troisième acte, en d’autres termes la troisième guerre mondiale.

Le sionisme international et leurs coreligionnaires de par le monde sont déterminés à utiliser les USA une fois de plus afin de garder la Palestine en tant que tremplin de leur domination du monde. Cela est aussi vrai que je suis ici debout. N’étant nullement le seul à l’avoir lu ; mais nombreux ici parmi vous, ceux qui le savent aussi et cela est connu à travers le monde.

Qu’allons donc nous faire ?

 http://sansconcessiontv.org/phdnm/wp-content/uploads/2016/10/191418-760x410.jpg

La vie que vous sauveriez sera peut être celle de votre propre enfant ; votre fils est peut être sur le chemin de la guerre ce soir et vous ne le savez pas.  Comme d’ailleurs vous ne saviez pas qu’en 1916 à Londres, les sionistes firent un pacte avec le British War Cabinet, afin d’envoyer vos fils combattre en Europe.  Le saviez vous alors ? Personne aux USA ne le savait. Il ne vous était pas autorisé de le savoir.

Mais qui le savait ?

Le président Wilson le savait, ainsi que le colonel House. Quelques autres hauts placés étaient au courant. Est-ce que je le savais ?  J’avais une idée assez précise sur ce qui ce tramait. J’étais ’’attaché’’ à Henry Morgenthau Sr, durant la campagne présidentielle de 1912 qui vit l’élection du président Woodrow Wilson. Les choses se faisaient savoir dans les bureaux.

J’étais à la fois, bras droit de H.Morgenthau Sr, président du comité de finance et aussi ’’attaché’’ entre lui et Rollo Wells, le trésorier. Je fus assis dans toutes les réunions dirigées par le président Wilson siégeant en bout de table ; ainsi que tous les autres.

Et je les entendais rebattre les oreilles du président Wilson avec ce qui allait s’appeler la taxe sur le revenu, ainsi que ce qui devait devenir les Réserves Fédérales (Voir Les Dessous du cartel bancaire ndr), en passant par l’endoctrinement sur le mouvement sioniste (Voir Le sionisme pour les nuls). Le juge Brandeiss et le président Wilson étaient aussi proches que les deux doigts de ma main. Le Président Wilson n’était juste qu’un incompétent quand il fallait déterminer une situation et se faisait diriger comme un enfant.

C‘est de cette façon qu’ils nous embarquèrent dans la première guerre mondiale. Alors que nous étions dans un profond sommeil, ils envoyèrent nos enfants là-bas pour se faire massacrer. Dans quel but ? Pour que les juifs puissent avoir la Palestine comme colonie.

Ils vous ont tellement roulé dans la farine que vous ne savez plus où vous en êtes. Comme l’exemple d’un juge s’adressant au jury dirait : « Messieurs, si jamais un témoin est prouvé avoir menti, alors veuillez rejeter tout son témoignage. »  Je ne sais pas de quel État vous venez, mais dans l’État de New York c’est comme cela que ça se passe. Si un témoin dit un seul mensonge,  alors tout son témoignage sera rejeté.

Quels sont les faits au sujet des juifs ? Je les appelle juifs juste pour vous ; car ils vous sont connus comme juifs. Mais je ne les appelle pas juifs moi-même ; je m’en réfère en tant que ’’soi disant’’ juif. Tout simplement parce que je sais qui ils sont réellement.

Les juifs d’Europe de l’Est - composant 92% de l’entière population s’auto-désignant ’’juif’’ sont ’d'origine ’’Khazar’’. C’était une tribu belliqueuse vivant aux confins du territoire asiatique.
Un peuple si hostile que même les Asiatiques les chassèrent hors d’Asie vers l’Europe de l’Est.

Là, ils établirent un grand royaume Khazar de plus de 1.300.000 kilomètres carrés.
En ce temps-là, la Russie n’existait même pas ; pas plus d’ailleurs que la plupart des pays d’Europe.

Carte réalisée par le cabinet architectural Richard Burd. Le premier mai 1999, l’ensemble des cartes de Richard Burd sur le royaume Khazar a remporté le prix annuel décerné par le Doyen au sein du Département des Études Slaves de l’université de Californie (Los Angeles)
Le royaume Khazar était le plus grand pays d’Europe ; si grand et si puissant que les autres monarchies voulant entreprendre une guerre s’appuyaient sur les Khazars qui pouvaient leur louer une armée de soldats. C’est vous dire combien ils étaient puissants.

Ils étaient païens et exerçaient le culte phallique ; ce qui est immonde et répugnant * et de ce fait je ne voudrais plus m’avancer sur ce sujet maintenant. Mais c’était bel et bien leur religion, ainsi qu’elle fut la religion d’autres païens et barbares en ce temps-là.

Le roi des Khazars devint tellement dégoûté de la dégénérescence de son royaume, qu’il se résolut à adopter une soi disant confession monothéiste. Entre,  soit la Chrétienté et l’Islam, ou ce qui est connu sous le nom de Judaïsme qui en vérité est le ’’Talmudisme’’.

Par pur hasard, le choix du roi se porta sur ce qui est communément appelé le Judaïsme qui advint la religion d’État. Il envoya donc des gens étudier aux écoles talmudiques de Pumbedita et Sura et fit ramener des milliers de Rabbins, ouvrit des synagogues et des écoles et son peuple devint ce qu’on appelle maintenant ’’juif’’.

Mais il n’y avait parmi eux aucun qui n’eut jamais mis le pied en terre sainte. Il n’y avait parmi ce peuple aucun dont l’ancêtre appartenait à l’histoire du vieux testament. Absolument pas un. Et il ont l’audace de s’adresser aux chrétiens et de leur demander de supporter une invasion armée en Palestine en prétendant : ’’Vous voulez aider à rapatrier le peuple élu de Dieu vers leur terre promise, leur foyer ancestral, n’est ce pas ?  C’est votre devoir de chrétien. Nous vous avons donné un de nos enfants comme votre Dieu et Seigneur ; vous allez à l’église tous les dimanches et vous vous agenouillez pour adorer un juif et nous sommes juifs’’.  Alors que ce ne sont que des païens convertis au Judaïsme ; comme les Irlandais se sont convertis au christianisme.

Il est juste ridicule de les appeler ’’peuple de terre sainte’’ ; comme il serait tout aussi stupide d’appeler les quelques 54 millions de Chinois musulmans, des ’’Arabes’’.  Mohamed mourut en 632 et depuis ce temps donc, plus de 54 millions de Chinois à présent ont accepté l’Islam comme foi.

Maintenant imaginez que ces plus de 54 millions de musulmans de Chine soudainement décidaient de s’autoproclamer ‘‘Arabes’’,  vous diriez qu’ils sont lunatiques. Quiconque penserait que ces 54 millions de Chinois sont arabes, doit être simplement dérangé.

Parce que tout simplement,  ils n'ont fait qu'adopter la foi qui prend origine à la Mecque en Arabie.  Tout comme l’avaient fait les Irlandais quand ils devinrent chrétiens ; personne ne les avait jetés à l’océan ou bien avait importé une nouvelle espèce d’habitant. Ils ne devinrent un différent peuple en quoi que ce soit. Mais seulement le même peuple ayant accepté le christianisme comme confession.

Ces Khazars donc, ces païens, ces Asiatiques, ces turcos finnois étaient une race à la base mongoloïde qui fut chassés d’Asie vers l’Europe de l’Est. Après que leur monarque épousa la confession judaïque, ils n’avaient plus de décision en la matière et durent se soumettre à la même foi.

Comme en Espagne, si le roi était catholique alors tout le monde devait l’être ; sinon il fallait quitter le territoire espagnol. Voila comment les Khazars devinrent ce qu’on appelle aujourd’hui ’’juif ’’.

Maintenant imaginez combien ridicule est-ce pour les grandes nations chrétiennes du monde d’affirmer : « Nous nous engageons à utiliser notre pouvoir et notre prestige afin de rapatrier le peuple élu de Dieu vers leur terre promise, leur ancestral foyer. »

http://2.bp.blogspot.com/-lEUjsB_7NkI/VVDYk7Uc8AI/AAAAAAAAP6k/4SFizQnhkYM/s400/aaaaaaaaaaaaaa.jpg

Peut-il avoir un plus grand mensonge que celui là ? Tout simplement parce que contrôlant les journaux, les magazines, la radio, la télévision, l’imprimerie du livre, * et surtout parce qu’ils dictent le prêche du clergé ainsi que le discours politique, qui d’ailleurs ont le même langage.

Ce n’est donc pas étonnant que l’on croie ce genre de mensonge. Pareillement vous croiriez que le blanc est noir si vous l’entendiez assez souvent ; vous ne pourriez plus appeler noir, le noir ; vous accepteriez d’appeler le noir, blanc. Et personne ne pourra vous le reprocher.  Ceci est un des plus grands mensonges que l’histoire ait connu.

C’est la base de la misère qui dévore le monde !

Savez-vous ce que font les juifs le jour de l’Atonement que vous croyez si sacré pour eux? Je fus un des leurs.  Ce ne sont en aucun cas,  des ragots que l’on m’aurait rapportés ; je ne suis pas venu ici afin de raconter des histoires, ou bien pour propager une rumeur ; je suis ici dans un seul but qui est celui de vous exposer des faits.

Quand le jour de l’Atonement arrive,  vous entrez dans une synagogue, puis vous vous tenez debout pour la toute première prière qu’on récite.  C’est la seule prière faite dans une position debout ; et vous répétez trois fois une courte prière appelée ’’Kol Nidre’’.

Dans cette prière vous liez un pacte avec Dieu tout puissant ; où, quelque soit le serment, l’agrément, ou bien l’accord qui se ferait dans les douze mois à venir se verrait être nul, sans effet, caduc, et ne serait en aucune condition honoré.

Le serment n’a pas lieu d’être respecté ; l’accord ne sera pas suivi ; la parole donnée ne sera en aucune mesure tenue. Tout engagement n’aura ni effet ni force. Par ailleurs le Talmud (Voir Les Dessous du talmud Ndr) stipule que, quelque soit la parole d’honneur donnée, ou bien l’accord entrepris, on doit de se rappeler le ’’Kol Nidre’’: la  prière récitée le jour de l’Atonement.

Ainsi, automatiquement celui qui la récite se verrait totalement absout de toute conséquence et serait de ce fait déchargé de toute obligation de respecter sa parole.

Donc, comment voulez vous dépendre de leur loyauté ; apparemment comme y dépendirent le peuple allemand en 1916. Nous récolterions les mêmes fruits empoisonnés, nous souffririons des mêmes vicissitudes que souffrirent les Allemands, et pour les mêmes raisons.

----------------------------------------------------------------
COMMENTAIRE :

Selon Wikipédia, les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s'élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils.

Les Alliés de la Première Guerre mondiale comme les Empires centraux perdent approximativement plus de 9 millions de vies chacun .

La Seconde Guerre mondiale fut le conflit le plus meurtrier de l'Histoire avec plus de 60 millions de morts soit 2,5 % de la population mondiale. Les tableaux suivants détaillent les pertes de chaque pays. Globalement, les estimations des historiens varient de 50 millions de morts, pour le chiffre minimal, à 85 millions, pour le chiffre maximal.

Ces chiffres ne prennent pas en considérations les morts de carences, privations, de suites de blessures, ou autres maladies consécutives au conflit, après mai 1945, en Europe, et septembre 1945, en Asie.

Ainsi donc, pour "acheter" la terre de Palestine aux Anglais, les sionistes n'hésitent pas à sacrifier de 80 à 100 millions de personnes qui sont, pour l'écrasante majorité des Goys, donc les sionistes ne font qu'appliquer  la loi talmudique leur enjoignant de tuer un maximum de non juifs afin de mériter le paradis. En somme, d'une pierre deux coups : voler la Palestine et tuer un maximum de non-juifs, essentiellement des chrétiens et des musulmans.

Il est logique qu'en suivant la même tendance :  20 millions de morts durant la 1ère guerre mondiale, puis 4  fois plus de morts durant la seconde, il faut s'attendre à un minimum de 320 millions de morts durant la 3ème guerre mondiale qu'Israël et les sionistes d'Occident essaient, par tous les moyens, de déclencher. 

Sans oublier, qu'il est plus que probable que la terre entière soit réduite en planète morte : ainsi la loi du Talmud serait pleinement accomplie.

Hannibal GENSERIC
http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/05/temoignage-sur-le-role-des-sionistes.html

VOIR AUSSI :
Les racines talmudiques du sionisme
LA MAFIA KHAZARE (1ere partie) : l'Histoire occulte
La Mafia khazare (2ème partie)
L’un des mensonges historiques le plus cruel: les Khazars sémites
Les Juifs Khazars nient être khazars
La Mafia Khazare a rejeté l'humanité et pousse les musulmans et les chrétiens à s’exterminer mutuellement
Business halal, ou comment les judéo-sionistes arnaquent les musulmans naïfs
France : Mythes sémites pour gogos Goys

Source: Le Grand Changement

 

mardi 23 mai 2017

Les Khazars, peuple du Serpent ... Gog et Magog (YAAJOUJWA et MAJOUJ) et la guerre contre la Russie

POUR COMPRENDRE CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT ET LE SECRET DE CETTE GUERRE CONTRE LA RUSSIE

 
Article traduit de l’Anglais  par Nadia Sghaier Saada  
Texte extrait de l’ouvrage de Texe Marrs, DNA Science And Jewish Bloodline 
LA BIBLE : ET JÉSUS DIT  DANS MATTHIEU 23:
“Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la  géhenne? C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville,…”
Matthieu 12:34
“Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes? Car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.
“Nous avons voyagé au centre du monde et avons atterri dans le ventre du serpent.”
Rabbin Joel Bakst “Voyage au centre de la Torah,” www.chazantorah.org2007
Tout vient en même temps. La science de l’ADN a déchiré les rideaux du temps et a révélé l’identité du Serpent et son peuple. Ceux que nous appelons aujourd’hui “Juifs” sont les disciples mêmes de l’entité maléfique que la Bible décrit comme, “ce vieux serpent, le diable.”
Dès les premiers siècles du premier millénaire, les Khazars d’Europe orientale étaient reconnus comme étant diaboliques  “le peuple du Serpent “, et maintenant, la nation d’Israël a admis que ses habitants sont en effet, les Khazars.
Les aveux des Israéliens que les Juifs ne sont pas liés à l’ancien Israël mais à la  Khazarie  dans The Times of Israel (Rapport: “Israël reconnaît que les Juifs d’Israel sont en fait des Khazars”; “Plan secret pour la migration inverse vers l’Ukraine 18 Mars 2014”).
Cet article, écrit par le professeur “Jim Wald”, rapporte que les dirigeants israéliens à Jérusalem envoient des équipements militaires et des colons d’Israël vers l’Ukraine.
Les Juifs ont pris en charge le gouvernement et les finances de ce pays ravagé  et ont l’intention de faire de l’Ukraine une “seconde patrie” pour les Juifs.
Leur plan, “fuité” par les membres du gouvernement israélien, est survenu uniquement lorsque Netanyahou et son cabinet ont examiné de plus en plus de preuves génétiques des échantillons d’ADN démontrant que les Juifs ne sont pas les descendants d’Abraham mais qu’ils sont originaires de “Khazarie”, et Kiev en Ukraine est leur matrice. En fait, les Juifs d’Israël et des États-Unis sont d’origine ukrainienne. L’Ukraine est au coeur même de la Khazarie.
Retour en Khazarie
Les rabbins enseignent qu’au cours du  huitième siècle, la nation tout entière des Khazars s’est convertie au Talmud et au judaïsme kabbalistique (ésotérisme, occultisme, sorcellerie, satanisme). L’adoption du sordide, mais occulte révélateur, sex-symbol de l’étoile à six branches par les Khazars païens, connus depuis des siècles comme  “le peuple du serpent,” a lutté contre les chrétiens et les musulmans. Plus tard, convertis “Juifs” ils ont émigré en Pologne et en Europe de l’Est.
Aujourd’hui, ils se trouvent principalement aux les États-Unis et en Israël. La science de l’ADN  a aujourd’hui confirmé cette lignée Khazare des Juifs. La documentation concernant le patrimoine génétique des Khazars est  dans mon livre,  Les sciences de l’ADN et la Lignée juive (DNA  Science and the Jewish Bloodline.)
Les Khazars, sont identifiés  dans la Bible, Apocalypse 2 et 3 comme étant les méchants de la “Synagogue de satan”, et sont aussi désignés dans la Bible, Ézéchiel 38 et 39 prophétiquement comme étant  le peuple de Gog et de Magog (Yaajouj et Maajouj)
Cette prophétie nous dit clairement que ces personnes belliqueuses et serpentines vont envahir et conquérir la Palestine d’abord, puis passer à toute la planète et la plonger toute entière dans le chaos et dans toutes sortes de guerres (Bible,  Apocalypse 20) .
De Khazarie à Israël, puis le retour vers la  Khazarie (Ukraine).  Là est le plan secret d’Israël. Après la suppression de la nation d’Ukraine, les conquêtes juives continueront jusqu’à ce que les Juifs réalisent leur Nouvel Ordre Mondial.
Domination de l’Amérique
En 2007, des professeurs américains de Science Politique “James Petras”, “John Mearsheimer” et “Stephen Walt”, sont parvenus à la conclusion que la politique étrangère de l’Amérique est désormais dominé par le lobby israélien. Les Juifs font à travers leurs groupes de pression capitalistes puissants, l’AIPAC, l’ADL et l’AJC. Ils contrôlent à la fois les Républicains et les  Démocrates, et la Maison Blanche se soumet à leurs enchères. Ces enchères comprennent ausi la conquête de l’Ukraine.
Mais, comment les Juifs en sont-ils venus à reconnaître leur lignée Khazare? Le professeur “Jim Wald” note dans “The Times of Israel”: “La tournure surprenante des événements avait une origine encore plus surprenante: la génétique, un domaine dans lequel les chercheurs israéliens ont longtemps excellé. “Il est bien connu que dans le courant des VIIIe et IXe siècles, les Khazars, un peuple turcique belliqueux, converti au judaïsme et qui a établi son pouvoir sur un vaste domaine dans ce qui est devenu le sud de la Russie et de l’Ukraine. Ce qu’il en est advenu après que les Russes ait détruit cet empire autour du XIe siècle est un mystère. Beaucoup ont spéculé que les Khazars sont devenus les ancêtres des Juifs ashkénazes.
“Au cours du débat de l’ONU sur la partition de la Palestine, “Haïm Weizman” a répondu … : ” Comme c’est très étrange. Toute ma vie j'ai été un Juif, je me suis senti comme un Juif, et j’apprends maintenant que je suis un Khazar”.
Une équipe d’experts Blue-Ribbon
Les découvertes génétiques 2012 par le Dr” Eran Elhaik”, de la prestigieuse Université de médecine “Johns Hopkins”, que les Juifs ne sont pas de l’ancien Israël, mais sont originaires de  Khazarie ont stupéfait les Israéliens. Ces découvertes ont été suivies par d’autres recherches scientifiques de haut niveau. “Wald” signale qu’“une équipe de chercheurs “blueribbon” des “Grands Instituts de Recherche et des Musées” a ensuite été nommé pour étudier l’ADN en question.
Un comité d’experts et de scientifiques a examiné l’ADN et autres preuves et a dit au gouvernement israélien, qu’en effet, les Juifs sont de la lignée Khazariane. Le Premier ministre “Netanyahou” a secrètement décidé d’installer des Juifs en Ukraine, et laisser infuser ce pays avec des responsables militaires et de renseignements israéliens. En substance, les Juifs devaient faire de l’Ukraine, la pièce maîtresse de l’ancienne Khazarie, une seconde patrie pour les Juifs.
Ces autorités scientifiques, dit “Wald”, “ont publié un rapport secret au gouvernement, reconnaissant le fait que les Juifs européens sont en fait des Khazars.”
La solution de l’Ukraine: deux patries juives
Dans un premier temps, ce résultat a été jugé malheureux, voire, inquiétant, mais, dit “Wald”, le Premier ministre “Netanyahou” et ses conseillers nous ont surpris en faisant appel à leur “Solution Ukraine” Certains colons juifs devraient quitter Israël et revenir en Ukraine. Cette réinstallation en Ukraine prendrait du temps, pour des raisons de logistique et d’économie. Le résultat final, cependant, serait deux patries juives, Israël et l’Ukraine.
“Nous ne disons pas de tous les Juifs ashkénazes qu'ils retourneront en Ukraine”, a expliqué une source bien placée dans les milieux du renseignement, “de toute évidence ce n’est pas pratique” “Wald” appelle cette solution “Khazarie 2.0.” :”Tous les juifs seront les bienvenus en Ukraine sans condition de citoyenneté.” De plus, le gouvernement israélien promet “d’injecter une assistance militaire israélienne massive” en Ukraine, “y compris des troupes, des équipement, et la construction de nouvelles bases “.
“Si le transfert initial fonctionne, d’autres colons de Cisjordanie seraient encouragés ainsi, à déménager en Ukraine  .”
En effet, la destinée de l’Ukraine est de devenir un “domaine autonome juif” un successeur à petite échelle à l’empire médiéval de Khazarie …
Il  serait appelé, en yiddish, “Chazeraï” .
“En se ralliant avec les rebelles syriens et ukrainiens, ainsi que la Géorgie et l’Azerbaïdjan” (également partie de l’ancien territoire Khazare), une source explique, que Netanyahou “met ainsi la pression sur la Syrie et la Russie.”
Israël et des États-Unis mettent en scène un coup d’État sanglant en Ukraine
Ainsi, nous comprenons la pagaille politique actuelle en Ukraine. Les Juifs sont lancés la recherche de leur nouvelle patrie ukrainienne. Ils ont le soutien des États-Unis, en tant que témoin - la diplomate juive,  “Victoria Nuland”, du Département d’État. Les États-Unis mettent en garde  “Vladimir Poutine” et lui demandent de garder une distance de l’Ukraine  et de renoncer aux liens historiques de cette nation avec la  Russie, maintenant que l’Ukraine est dirigée par Israel .
Le président ukrainien constitutionnellement élu, M. “Ianoukovitch”, a  été renversé l’an dernier par les États-Unis et Israël, avec la CIA et le  Mossad qui étaient profondément impliqués.
Un milliardaire juif, “Petro Porochenko”, a été rapidement installé comme président.
L’argent juif et une logistique  militaire seront constamment percutants en Ukraine. Les Chrétiens ukrainiens (pas les Juifs!) seront abattus. Le génocide est en cours.
Tous les biens seront appropriés par les oligarques juifs. Les Israéliens ont appris en Turquie (1905), en Union soviétique (1917) et en Palestine (1948).  Comment travailler efficacement avec la corruption pour qu’une minorité domine  une grande majorité des “gentils”.
Dommage pour les Ukrainiens
Nous devrions tous  ressentir combien, c’est dommage et  triste  pour le peuple ukrainien qui souffre. Ils sont massacrés et opprimés par les Juifs sionistes arrogants qui sont devenus, avec l’aide de l’Amérique, les ” maîtres des esclaves ukrainiens.” Même les camps de concentration ont été ouverts et sont remplis d’indigènes ukrainiens.
Les oligarques d’Israël, sous la main de fer de “Porochenko”, se divisent entre eux les butins de guerre et les  prises ukrainiennes. L’économie est en berne, il a sombré à seulement quarante pour cent de son niveau d’avant 2013. Israël est en train de voler le gaz naturel et le pétrole du Moyen-Orient qu’elle a déstabilisé,  et  le vend  avec d’énormes profits  à l’Ukraine affamée. Tout va changer.
Ceci est la plus grande tragédie depuis que les Khazars sataniques ont envahi un pays  pacifique, sans armes, la Palestine en 1948, tuant et battant les Palestiniens et les conduisant par centaines de milliers dans des camps de réfugiés en plein désert.
Les Américains sont inconscients de l’horreur que leur Administration inflige au peuple ukrainien. Mais Dieu sait. IL voit. Nous avons semé le vent. Maintenant, nous allons récolter la tempête.
 Source: nadia sghaier saada 
 

vendredi 17 mars 2017

La plaque tournante du mal planétaire : l’État profond britannique

 
Tout au long de l’Histoire, le mal a toujours été contrôlé à partir d’un seul centre. Ceux qui propagent les guerres et les massacres agissent dans une chaîne de commandement et suivent les plans émanant d’un seul centre. Il n’y a qu’un seul centre responsable des grandes guerres du XXe siècle, de la colonisation, des massacres, de la division du Moyen-Orient et de l’Afrique, et des crises économiques.
Le mal est comme un poulpe avec beaucoup de tentacules ; nos yeux ont tendance à se concentrer sur le tentacule le plus actif d’abord. Cependant, il y a un cerveau qui dirige tous ces tentacules. Les tentacules se déplacent avec une coordination parfaite vers un seul but selon les commandes du cerveau. Le fait que les tentacules semblent se déplacer indépendamment n’est qu’une illusion ─ tous ces tentacules sont sous le contrôle d’un seul cerveau. De plus, le mal est une structure hiérarchique de type pyramidal. Quelle que soit la largeur d’une base ou le nombre de centaines de couches, il n’y a qu’un point au sommet, et ce point a une autorité absolue sur ce qui est en dessous.
Il est impossible d’obtenir des résultats dans la lutte contre le mal en se concentrant simplement sur les tentacules de la pieuvre ou en ciblant les niveaux inférieurs de la pyramide. Nous devons mettre en place une lutte intellectuelle contre le haut qui contrôle, gère et commande le système et prend la décision finale. Exposer le moyen susmentionné devrait être au cœur de cette lutte intellectuelle parce que ce pouvoir n’est efficace que pour autant qu’il peut confondre les autres et se cacher, car il utilise tous les avantages honteux du secret.
En parlant du leader du mal dans le monde d’aujourd’hui, on mentionne de nombreux noms : les États profonds des États-Unis et d’Israël qui sont fréquemment mentionnés, des organismes comme l’ONU, l’OTAN ou l’UE, des organisations telles que la CIA, le MOSSAD ou Gladio, des sociétés secrètes comme les Illuminati, la franc-maçonnerie, le Skull and Bones, les Rosicruciens et les Templiers, et ceux qui contrôlent l’économie mondiale comme les barons financiers de Wall Street, les compagnies pétrolières et les multinationales. Mais ce sont tous les engrenages de ce système. Ils sont les tentacules de la pieuvre, les niveaux inférieurs de la pyramide.
L’État profond britannique a été, au contraire, au sommet de cette hiérarchie pendant des siècles. L’État profond britannique est également le centre du colonialisme et de l’esclavage. La Chine, l’Inde, l’Indonésie et la Malaisie sont restés sous le joug britannique pendant des siècles. C’est aussi l’État britannique profond qui a initié la Chine à l’opium, qui a discipliné l’Inde avec la faim et a terrorisé la plus grande partie de l’Asie du Sud-Est avec la Compagnie des Indes orientales. De nos jours, le génocide perpétré en Inde par la Grande-Bretagne de cette époque n’est pas rappelé. La Grande-Bretagne de cette période, qui a laissé 330 millions de personnes face à la famine il y a 150 ans, a causé la mort de plus d’un million d’Indiens.
C’est l’État profond britannique qui a détruit l’Empire ottoman et occupé l’Anatolie. Le cadre fondateur du communisme était réuni en Grande-Bretagne. Le Manifeste communiste de Marx et Engels (titre original de la première édition : Das Manifest der Kommunistischen Partei), qui constitue la clef de voûte du communisme, a d’abord été publié en Grande-Bretagne. Tous les textes théoriques fondateurs du communisme, y compris Das Kapital, y furent écrits. Les fondateurs du libéralisme, Adam Smith et David Ricardo, étaient britanniques. Charles Darwin, qui a fondé la base idéologique du darwinisme social ayant déclenché de telles horreurs sur le monde au XXe siècle, était britannique.
Les politiques qui ont poussé le Moyen-Orient dans un bain de sang sont le travail de l’État profond britannique. La plupart des nations du Moyen-Orient ont été fondées par la Grande-Bretagne. Les frontières des pays du Moyen-Orient ont été établies lors de la réunion du Caire présidée par Winston Churchill. La plupart des administrateurs des pays en question ont été choisis par l’État britannique profond. Les hommes de l’État profond britannique ─ T.E. Lawrence, Gertrude Bell, le général Allenby, Orde Wingate, Hubert Young, Sir Percy Cox, Herbert Samuel, etc. ─ ont trouvé, formé et autorisé ces personnes.
La grande majorité des cadres qui gouvernaient le Moyen-Orient au XXe siècle ont été formés dans des écoles britanniques telles que l’Académie militaire de Sandhurst, la SOAS, l’École d’études orientales, Exeter, Cambridge ou Oxford et ont été amenés à servir les plans de l’État britannique profond. En effet, il existe d’innombrables personnes honnêtes, sincères et bonnes qui ont été formées dans ces écoles. Cependant, il est également clair que ces écoles sont utilisées comme centres de formation par l’État britannique profond.
La plupart des fondateurs du terrorisme radical d’aujourd’hui ont été formés à l’Université d’Al-Azhar. Le raciste et évolutionniste anglo-saxon lord Cromer, gouverneur colonial d’Égypte, a fait de l’Université Al-Azhar ce qu’elle est. L’Université Al-Azhar, avec Muhammad Abduh, qui était financé et soutenu par lord Cromer, est devenue le centre du darwinisme social dans le monde islamique. Ces cadres sont les idéologues de l’islam radical. Le système établi par lord Cromer est venu à influencer l’ensemble du monde islamique en 30 ans. Cet effet négatif est la principale cause de l’environnement de guerre actuel.
La Société des Nations a été fondée à la conférence de Paris de 1919 contrôlée par la Grande-Bretagne. La conférence a matérialisé les plans de la Grande-Bretagne dans une large mesure. L’État profond britannique est également derrière la plupart des résolutions et des décisions de l’ONU. L’architecte en chef de l’OTAN, de Gladio et de l’UE était le premier ministre britannique Churchill. Les fondateurs et les premiers administrateurs étaient toujours britanniques.
Ces faits historiques ne prouvent pas que ces institutions ou organisations agissent de façon complètement biaisée. Sans aucun doute, l’ONU fournit de nombreux services utiles et chaque organisme de renseignement fournit des services importants pour son propre pays. Cependant, cela ne change pas le fait que l’influence sombre de l’État profond britannique est présente dans la structuration de ces institutions et organisations et dans certaines de leurs décisions.
L’État profond britannique était derrière le coup d’état contre Mossadegh en Iran, les coups d’État de 1960, 1971, 1980, 1998 et 2016 en Turquie et dans toute l’histoire récente marquée par les coups d’État en Égypte, en Syrie et en Irak.
La CIA et le MOSSAD, qui prétendent gouverner le monde d’aujourd’hui, ont été établis et formés par le personnel du MI6, le service de renseignement britannique.
La Banque de la Réserve fédérale américaine a également été créée par la Banque d’Angleterre. La famille Rothschild, l’un des leaders de l’économie mondiale, est basée en Grande-Bretagne. George Soros a fait ses études en Grande-Bretagne.
Five Eyes, le plus grand système de surveillance du monde, qui a été exposé par Edward Snowden, a été fondé dans l’Australie contrôlée par les Britanniques. Dans Five Eyes, l’intelligence américaine est rejointe par des renseignements canadiens, néo-zélandais, britanniques et australiens ─ tous membres du Commonwealth britannique.
Karl Popper, le père fondateur du mouvement Open Society de Soros, est britannique. Richard Dawkins, qui est le porte-drapeau de l’athéisme au XXIe siècle, est britannique. Une chose importante doit être immédiatement notée ici : les Britanniques sont des gens aimants, sympathiques, beaux et décents. Exposer la structure de l’État profond britannique sauvera le peuple britannique de cette affliction qui les a blessés pendant des siècles également.
La Grande-Bretagne a historiquement envahi le monde entier à un moment donné, à l’exception de 22 pays. Voyons cette carte d’invasion : Antigua-et-Barbuda, Australie, Bahamas, Bangladesh, Barbade, Belize, Botswana, Territoire Britannique de l’Océan Indien, Iles Vierges Britanniques, Brunei… Dominique, îles Falkland, Gambie, Pays de Galles, Ghana, Grenade, Guyane, Afrique du Sud, Inde, Écosse, Jamaïque, Cameroun, Canada, Kenya, Kiribati, Irlande du Nord, Royaume de Lesotho…
Ce n’est pas tout, il y a plus : République du Malawi, Maldives, Malaisie, Malte, Maurice, Iles Corail, Montserrat, Mozambique, Namibie, Nauru, Nigeria, île de Norfolk. Ce n’est pas tout, il y a encore plus : Papouasie-Nouvelle-Guinée, Îles Pitcairn, Ross Dépendance, St-Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, Samoa, Sainte-Hélène, Seychelles, Sierra Leone, Singapour, Sri Lanka, Swaziland. Il y a encore plus : Tanzanie, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tokelau, Îles Turques et Caïques, Tuvalu, Ouganda, Vanuatu, Nouvelle Zélande, Zambie.
Ces 52 pays sont tous membres du Commonwealth britannique. Des élections ont lieu dans certains de ces pays. Les Premiers ministres sont élus, mais par-delà ces administrateurs élus dans certains de ces pays, il y a encore un gouverneur assigné par Londres. Cela signifie que le Royaume-Uni envoie des « GOUVERNEURS » pour gouverner tous ces pays comme s’ils étaient ses comtés. Les gouvernements élus prennent des décisions, mais ils prononcent ces décisions devant le gouverneur britannique. Le gouverneur assigné les présente à la reine. La reine dit « oui » ou « non ».
Les États-Unis eux-mêmes sont une ancienne colonie britannique. Les machinations de l’État profond britannique ont mené à la guerre de 1812, dans laquelle les forces britanniques ont brièvement occupé Washington, D.C. et ont brûlé la Maison-Blanche. Les négociations de paix se sont déroulées sous le contrôle britannique après la Première et la Seconde Guerre mondiale. Il est également remarquable que c’est un ancien agent de renseignement britannique qui a préparé des rapports contrefaits contre le président Trump.
Bernard Lewis, le cerveau des occupations en Afghanistan et en Irak, la guerre Iran-Irak, la révolution iranienne, le projet du Croissant-Rouge, la fragmentation du Moyen-Orient, le choc des civilisations et l’ère des guerres musulmanes, est un officier militaire du renseignement britannique. Il a enseigné à SOAS pendant 30 ans. Lewis, qui est venu aux États-Unis sur une décision d’urgence de 1974, a été le principal consultant pour presque tous les présidents américains au sujet des affaires au Moyen-Orient depuis lors. Il est l’éducateur de Kissinger, Brzezinski, Huntington et les néocons récemment célèbres. C’est lui qui a écrit les politiques américaines dans leur vrai sens.
Aujourd’hui, le Pakistan, l’Afghanistan, l’Irak, le Nigeria, la Syrie et le Yémen, où le terrorisme a pris le plus de vies, ont été sous occupation britannique. Oussama Ben Laden a fait ses études en Grande-Bretagne. Le GIA, qui a couvert l’Algérie de sang, a rassemblé ses cadres en Grande-Bretagne. Les hommes armés les plus importants d’ISIS étaient des soldats de la Grande-Bretagne.
ISIS, al-Qaïda, Boko Haram, Al-Shabaab, FETO, le Hezbollah, le PKK, le PYD, Asala, le DHKP-C, les Brigades rouges et les organisations terroristes semblables servent tous de fantassins de l’État profond britannique. Cette structure apporte du sang et des larmes partout où elle va. La liste continue. Pour résumer, les 300 dernières années de l’Histoire humaine ont été couvertes de sang par l’État britannique profond. Des centaines de millions de personnes innocentes, y compris des Britanniques, sont mortes aux mains de ces tueurs racistes, coloniaux, autoproclamés, brutaux et impitoyables. Les plus grands génocides de l’histoire ont été réalisés par l’État profond britannique. L’État profond britannique a causé de grandes souffrances au peuple britannique aussi.
Le 15 juillet 2016, lorsque les masques sont tombés et que les couleurs ont été révélées avec l’insurrection armée en Turquie, l’Angleterre a dépêché des milliers de soldats dans la base de la Royal Air Force sur les côtes sud-ouest de Chypre, à 160 km de la Turquie, et a envoyé des vaisseaux de guerre dans la Méditerranée, déployant des centaines de jets, des hélicoptères censés aider environ 50 000 citoyens britanniques à s’éloigner du danger. Les soldats étaient libres de tirer sur les « insurgés locaux » qui essayeraient d’interférer avec cette opération. Toutes ces préparations faites par l’Angleterre semblent être autre chose qu’une tentative de sauvetage des citoyens, et plus un plan calculé.
Après que les relations de la Turquie avec la Russie ─ le seul pays à offrir un soutien à la Turquie pendant cette période – se sont améliorées rapidement, l’État profond britannique a été profondément troublé de constater que les trois pays unissant leurs forces pour le processus de résolution pour la Syrie apporteraient la paix et l’unité à la région. Puis, le Royaume-Uni, qui attendait pendant la tentative de coup d’État ─ prêt à envahir ─ a commencé à faire preuve d’une attitude « amicale » et « candide » envers la Turquie. Bien sûr, avoir de bonnes relations avec le peuple du Royaume-Uni est important pour la Turquie. Pourtant, les complots de l’État profond britannique ne sont jamais pour le bien de la Turquie ni de son propre peuple et ne l’ont jamais été.
Aucun dirigeant, aucune nation, aucun État ne peut se tenir seul face aux machinations d’une telle structure qui a été organisée à cette échelle et a pénétré les capillaires d’autres pays. C’est l’alliance du bien qui arrêtera ces plans vicieux. L’année dernière, la fondation d’une alliance forte et inébranlable entre la Russie et la Turquie a été réalisée à l’initiative du président Poutine et du président Erdoğan. Le devoir de tout le monde avec une conscience propre qui veut sauver le monde du fléau de l’État profond britannique est de défendre et de soutenir cette alliance.
Harun Yahya
Note du Saker Francophone
Cette analyse historique est celle de son auteur. Tout est discutable selon sa propre culture de l’Histoire. On trouvera assez étrange de citer le Hezbollah comme agent de l’État profond britannique mais on vous conseille le vie de Bernard Lewis qui vaut son pesant d’or à elle seule.
Il manque sans doute un niveau d’analyse à ce genre d’argumentaire. Est ce que cette pieuvre aurait pu se développer sans la révolution industrielle et l’exploitation des ressources fossiles? Est ce que cette/ces oligarchie(s) ne sont pas finalement que la triste conséquence de cet afflux fabuleux d’énergie qui a inondé la planète depuis 250 ans? Ce qui pose donc la question finale de savoir si ces oligarchies vont survivre à la démondialisation qui vient, liée à un pic de production du pétrole à bas coût qui semble bien là?
C’est tout l’intérêt de suivre la piste de l’énergie sans se laisser trop absorbée par les pistes politiques et/ou géopolitiques. Il est aussi possible que cette oligarchie tente de se « réserver » les quantités restantes d’énergie fossile, autre scénario à surveiller. N‘est-ce pas Bill?
Traduit par Julie, vérifié par Wayan, relu par Michèle pour le Saker francophone